www.starend.org

TechNIX

Tags

homo-cyberneticus cybernétique science-fiction anticipation

Homo-cyberneticus

/!\EN CONSTRUCTION/!\

14/04/2007 Création.
12/07/2008 Reprise et complément.

Introduction
1 / Convergence fonctionnelle
2 / Réalité étendue
3 / Contrôle par la pensée
4 / Réalité augmentée
5 / Communications sécurisées
6 / Obscurantisme
7 / Entropie augmentée
8 / Contrôle par la pensée intrusif
9 / Double vision
10 / Divergence fonctionnelle
11 / Extension robotique
12 / Déconnexion de la réalité
13 / Vision des dieux
14 / Langage universel
Et après

Introduction

Ce petit article est une extrapolation sur le futur de nos relations 'physiques' avec les machines. Une tentative de prévoir un futur possible, parmi tant d'autres, donc à classer comme science-fiction ou anticipation. Avec son lot de fantasmes, peurs, passions, haines, expériences, préjugés...

Chaque chapitre est narré au présent, de façon à rendre un peu atemporelle les idées contenues. De façon aussi à masquer la limite actuelle entre technologies présentes et futures. La limite n'étant, de toute façon, pas un curseur que l'on place sur une règle graduée dans le temps. Chaque technologie apparaît en continuité d'une autre, et se diffuse graduellement dans l'environnement humain.

 Wikipedia - Cybernétique [FR] (copie locale)
 What are Cybernetics and Systems Science? [EN] (copie locale)

1 / Convergence fonctionnelle

Actuellement, certaines fonctions liées au traitement de l'information convergent en des appareils multi-fonction. La fameuse 'convergence'!

Le téléphone, le PDA, et la messagerie fusionnent dans un appareil multi-communiquant, sorte de super-téléphone. Ca s'appelle le smartphone. S'y ajoute après coup le tchat (qui n'est qu'une messagerie de plus), la capacité de lire de la musique, de prendre des photos, de faire de la vidéo, vidéo-conférence, envoyer des mails, consulter Internet... Adieu téléphone, PDA, baladeur, APN, GPS, montre... Un seul appareil à porter, ou presque, avec l'oreillette.

Le GPS, en plus de donner une position sur terre, délivre une horloge horodatée très précise. Il intègre une navigation cartographique, un assistant de conduite, la position des radars, des passages dangereux, les routes embouteillées, les routes de contournement, les voies cyclables, les chemins de randonnée... Dans un proche avenir, ce GPS étendu fusionnera lui aussi intégralement avec le smartphone.

Dans la maison, la console de jeux et le multimédia fusionnent dans un centre de loisir unifié, sous la télévision, voir dedans. On a juste à brancher la prise électrique, la prise internet, le joypad, et on y retrouve instantanément tout ce qui est jeux, bureautique, internet, musique, film, diaporamas... On peut aussi y relier des extensions, entre les pads et autres écrans gravitent ainsi de petits appareils semi-autonomes.

Le boîtier de domotique, qui est une centralisation de la gestion des équipements de la maison, reprend progressivement la fonction d'alarme à son compte. Et avec lui tous les capteurs et actionneurs de la maison, en plus des extension purement domotique comme l'éclairage, l'aspirateur, le four... Avec le centre multimédia, ils seront les deux seuls appareils à subsister dans une maison type. Même si les consoles multimedia et domotiques apprendront à communiquer ensembles, je pense qu'elles resterons autonomes.

Le smartphone lui-même peut servir d'interface entre l'homme et les consoles de la maison, sur place ou à l'autre bout du monde.

Bientôt l'écran souple trés grand format que l'on fixe sur un pan complet de mur. Celui-ci s'adapte à l'ambiance de la musique écoutée. Une petite déprime passagère? Un peu de New-age en fond sonore, tranquille... Le grand écran vous immerge dans un fond marin coralier aux poissons multi-colors... Ou vous emmène en balade sur les pentes d'une montagne vierge de civilisation... Le vase change de couleur et diffuse une discrète odeur marines... La lumière baisse... Les volets se mettent en berne...

Finalement assez inadapté à un usage domestique, le 'Personnal Computer' (PC) va progressivement disparaître de beaucoup de maisons. Paradoxalement, son rôle généraliste impose trop de contraintes à son environnement, ses périphériques, et son interface. Et ce ne sont pas les différentes versions de M$ Windows imposées qui ont changé grand choses, bien au contraire :-(

Quels sont les plus vieux périphériques des ordinateurs? Ceux dont on a hérité de nos jours? Qui limitent nos capacités de communication avec la machine? Le plus ancien nous vient de la machine à écrire : le clavier. La machine à écrire date de 1867. Viens ensuite l'écran qui remplace la sortie imprimante, elle aussi une réminiscence de la machine à écrire. Et enfin la souris, lumineuse idée pour pointer des informations sur l'écran tel la baguette 'instrument de torture' qui pointe le tableau noir. Datant de 1964, cette dernière est très intuitive mais véhicule assez peu d'information en fait. Depuis? Quid? Et bien si, les écrans tactiles ne demandent qu'à être enfin exploités à leur juste valeur. Et pas seulement comme une souris, ce que les interfaces graphiques actuelles savent uniquement faire.

Nous auront alors une convergence écran/clavier/souris en un unique écran tactile, beaucoup plus intuitif. Et couplé à une reconnaissance vocale (micro) et visuelle (webcam)... le pied. Le PC fait de la résistance.

Qu'on soit bien d'accord. Le bureau 3D, que ce soit sous Linux avec Beryl/Compiz, sous Woindows avec Aero, ou MacOX avec Aqua, ça reste un simple habillage. Du gadget en clair. La philosophie du bureau n'a pas significativement évoluée depuis les premiers Mac. Et elle est exclusivement tributaire du trio écran/clavier/souris. Mais ces effets 3D ouvrent de nouveaux horizons dans nos interfaces, de nouvelle capacités pour le futur, et prépare nos esprits à ces évolutions.

Autour de tout cela, on trouve malheureusement de plus en plus de cyberdépendance. La faute aux cyber-mondes trop parfaits ou au monde réel trop imparfait? Des interfaces plus intuitives donc mieux maitrisées par l'homme facilitent l'immersion/captivation/atrait et donc la dépendance. Combien de passants dans la rue ont un téléphone ou un baladeur MP3 aux oreilles, coupant ainsi automatiquement presque toute possibilité d'intéragir avec ses concitoyens?

 Un téléphone qui (bientôt) sait (presque) tout faire [FR] (pas de copie locale)
 La convergence ? C'est la maison ! [FR] (pas de copie locale)
 Wikipedia - Souris (informatique) [FR] (pas de copie locale)
 ARTEMIS - L'écran : statut socio-sémiotique d'un support-surface [FR] (pas de copie locale)
 Bi-manual, multi-point, and multi-user interactions on a graphical display surface [EN] (pas de copie locale)
 Interface 'surface' développée par Microsoft [EN] (pas de copie locale), vidéo :

2 / Réalité étendue

Notre environnement, tel que nous le connaissons, évoluer en permanence. Notre monde change et notre perception du monde peine à suive. Les informations de notre environnement se denssifient, et leur portée augmente au delà de notre horizon visuel. Au delà de notre horizon 'naturel'...

Nous habitons dans la ville à l'opposé du lieu de travail. Nous allons faire nos courses encore ailleurs. Nous communiquons avec notre famille, nos amis, à l'autre bout du pays. Nous partons en vacance à l'autre bout du monde...

Avant, notre représentation du monde se limitait à ce que l'on en avait vu. Les cartes nous ouvrent maintenant non seulement une représentation fidèle de ce que l'on connait déjà, mais étendent aussi implicitement cette représentation à ce que nous n'avons jamais vu nous-même. Depuis longtemps, nous posons sur papier la cartographie du monde, ou plutôt de la représentation que nous en avons. Et cette représentation est chaques jours plus étendue, plus précise. De statique, elle est devenue maintenant dynamique, continuellement rafraichie. Qui n'a pas déjà regardé la fréquentation de sa plage préférée sur les cartes de google maps ou live maps avant de se déplacer?

Le téléphone, même dans sa forme basique, permet d'échanger des informations partout dans le monde avec d'autres personnes ou avec des serveurs vocaux, à une vitesse inimaginable. Plus rien à voir avec le service postale. Et son invention ne date pas d'hier.

Le GPS vient nous assister dans tous nos déplacements. La connexion permanente à Internet permet de récupérer toutes sortes d'informations sur ce que l'on cherche, ce que l'on visite, sur le trajet, le trafic...

Les webcams discéminées dans le monde nous informent de ce qui s'y passe en temps réel. Notre maison de campagne nous prévient d'une intrusion, étayé de la vidéo des faits.

Le plus emblématique de cette tendance reste la carte topographique. Quelle soit papier ou électronique, tracée à la main ou prise par satellite, cartésienne ou sphérique ou hyperbolique, elle est le reflet de notre 'territoire' étendu. Mais, bien que très ancienne dans la forme, tout le monde ne métrise pas la représentation du monde qu'elle apporte.

 Wikipedia - La carte topographique [FR] (pas de copie locale)
 Wikipedia - Le téléphone [FR] (pas de copie locale)
 Le Pays des Merveilles - Et la Réalité Etendue (à prendre avec des pincettes) [FR] (pas de copie locale)

3 / Contrôle par la pensée

On arrête pas le progrés, après les rasoires à deux puis trois puis quatre puis cinq lames, voici que les casques mentaux commencent à démultiplier les capteurs cutanés, et donc le nombres d'interactions possibles avec les ordinateurs. Ceci reste en fait assez limité et superficiel sachant que la phase d'apprentissage est longue et fastidieuse pour chaque nouvelle action. Le markéting commence à prendre le pas sur la technique.

Cette capacité de control par la pensée est bien pratique pour donner des directions (comme l'antédiluvienne souris). Limité à ce rôle, elle entre en pleine concurrence avec le pointage par détection des mouvements des yeux, tout en étant moins fatiguante en utilisation prolongée. Malgrés tout, la reconnaissance vocale reste plus pratique et plus rapide pour la rédaction de texte. Tout ceci couplé à une projection d'images sur les lunettes va faire reléguer les écrans tactiles au musée.

Si les personnes agées avaient bien adopté les écrans tactiles, il n'est n'est pas de même pour le control mentale. Les plus jeunes sont les plus rapides à exploiter cette technologie, surtout couplé au smartphone. Malheureusement, le progrès technique n'attend pas.

 Clubic - Contrôlez vos jeux par la pensée [FR] (pas de copie locale)
 Futura-Science - Ordinateur contrôlé par la pensée [FR] (pas de copie locale)

--- Avancement ---

4 / Réalité augmentée

La réalité augmentée, c'est la perception de l'environnement sur laquelle on rajoute (surcharge) des informations afin d'en améliorer la qualité informationnelle.

La visée tête haute des pilotes de chasses cède la place à un viseur intégré au casque. Elle peut afficher une vue infrarouge et superposer les paramètres de vol, les cibles, les alliés, les informations des alliés. Cette visée commence à descendre dans les lunettes des particuliers. Elle aide alors le conducteur sur la route dans le noir ou le brouillard en superposant une vue infrarouge de la route, une vue artificielle de la route, une vue de la signalisation en hauteur ou au sol...

Le pilote de chasse regarde un avion 'hostile', celui-ci est instantanément désigné comme cible. En combat rapproché, le fameux 'dogfight', le canon peut suivre le regard du pilote. Idem pour le pilote d'hélicoptère en appuis-sol.

Ce même pilote, lors de son temps libre, visite un muséum. Chaque fois qu'il pointe son PDA sur une peinture, ou qu'il la regarde, celui-ci lui restitue toutes les informations pertinantes en rapport avec la peinture visée. Idem lorsqu'il fait son marché, il obtient une description précise de l'objet convoité, et éventuellemnt si il peut le trouver moins chère ailleur...

Le vecteur de visée est soit récupéré sur l'axe de la tête (surcharge dans les lunettes de vue), soit récupéré sur l'axe du regard des yeux (ciblage rapide).

Le retour en grâce du canal alpha, précusseur boudé de l'incrustation infographique.

Cela ne concerne pas que la vision, l'ouïe en profite avantageusement aussi. On est maintenant loin des prothèses auditives des mal-entendant. C'est une nouvelle extension du téléphone portable avec oreillette, du baladeur audio. La synthèse vocale n'est plus un simple gadget, elle devient l'expression de l'assistant personnel, la voix du guide.

 Wikipedia - Réalité augmentée [FR] (pas de copie locale)
 Total Immersion - Video [EN][FR] (pas de copie locale), vidéo :

 SAGEM - Systèmes Optroniques & Optique : Aérospatial [FR] (pas de copie locale)
 VSI - JHMCS - Joint Helmet Mounted Cueing System [EN] (pas de copie locale)
 Le casque SEXTANT TOPSIGHT®E [FR] (pas de copie locale)

5 / Communications sécurisées

On a beau tenter de réduire le nombre d'appareils, voir de n'en avoir plus qu'un seul, il faudra presque toujours garder un contact avec le réseau, Internet. Et ce fil d'Ariane qui nous raccroche au reste du monde, voir à notre environnement immédiat, se doit d'être solide. Tout comme les équipements qui le compose.

Nous sommes en plein dans les nouvelles doctrines de guerre intégrant la dimension cyber-espace, techniquement dite 'réseau-centrée'. Notre environnement, que ce soit notre maison ou celui d'un soldat, devient une nouvelle cible d'attaque. Et ceci à différentes échelles :
- PAN (Personnal) : échelle humaine;
- LAN (Local) : de l'ordre de la centaine de mètres;
- MAN (Metropolitan) : de l'ordre d'une agglomération;
- WAN (Wild) : au niveau mondiale;
- CAN (Cosmic) : dans l'espace.
Ces différents réseaux, à toute échelle, peuvent être interconnectés (via Internet) ou être complètement clos (militaire).

Les échanges doivent être sécurisés avec nos propres appareils, que l'on soit chez soi ou à l'autre bout du monde. Cela s'appelle la mobilité. Et certains protocoles réseaux comme IPV6 l'intègrent nativement. Mais on doit aussi pouvoir échanger de l'information de façon sécurisée avec l'environnement extérieur, qu'il soit hostile ou non.

Adieu les protocoles boiteux, mort-nés, comme le Bluetooth, le WEP, le NTLM, le XOR... Pour avoir un tel niveau d'incompétence, il faut être commercial, ou pire encore technico-commercial. Bon débarras :-)

6 / Obscurantisme

Les informations qui commencent maintenant à circuler deviennent de plus en plus intimes pour les personnes. Sensibles pour les gouvernements. Les mecanismes de sécurité associés de plus en plus pointus mais automatisés. De moins en moins façilement publiés ou mis au jour, sous couvert de la protection de secrets industriels, de la propriété du droit d'auteur (tient? qu'est ce que ça vient faire là ça?), de la lutte contre le piratage, contre le terrorisme, les sectes... L'obscurantisme, chassée de la cryptologie parce que contre productive, fait un retour en force avec l'échange d'information.

Se pose une question fondamental. Question qui jusque là était éludée par tout le tissu industriel gravitant autour des nouvelles technologies. A qui appartient l'information stocké, traité, et véhiculé? Assurément, la réponse logique : à l'utilisateur ou à l'ayant droit. Mais dans la pratique? Les monopoles dans certains domaines posent problème. Certains formats de stockage ou d'échange sont verrouillés cachés ou cryptés, rendant captifs leurs 'heureux' propriétaires. Le fichier est le contenant de l'information, et non l'information.

Quid de la pérénité de ces informations et des systèmes d'information? la mono-culture, en informatique comme en biologie, est vouée à une mort certaine à brève échéance. L'informatique n'est pas la biologie? Pourtant elle en prend tous les attributs. Virus, vers, contamination, épidémie, buggs, réseaux cellulaires, réseaux neuronaux, pôt de miel... Que deviendra dans le futur votre fournisseur unique de logiciels et de 'supers' formats de fichiers et d'échanges? Et si il ne disparait pas corps et âme avec tous ses brevets, ne sera-t-il pas tenté en situation de monopole de revoir sa tarification à la hausse? Ou de vous forçer à renouveler vos logiciels chèrement acquis? A moins que vous ne les ayez plus que en location, ne vous appartenant plus du tout. Reléguant vos 'vieilles' machines de deux ans à une mort certaine. Quelle sera votre solution?

Que doit-on faire? Confier la gestion des formats d'échanges informatiques aux états, contre le profit immédiat des industriels? Au risque de voir le problème se décaler des entreprises au gouvernements, troquant les monopôles contre des partiques politiquement correctes.

Pour ce protéger du fléau venu d'internet, nous cumulons anti-virus anti-spyware pare-feu... Eux-même supervisés par un centre de controle doté d'une intelligence artificielle (IA) très élaborée. La lutte du 'bien' contre le 'mal' n'est que surchères. Au défenses poussées répliquent des attaques sofistiqués ou inédites. La vitesse de ces nouveaux combats mettent hors course l'être humain. Tous ces logiciels anti-quelque chose sont depuis longtemps des cibles prioritaires, parce que sans eux la forteresse se retourve sans murailles et sans pont-levi. Même l'IA devient une nouvelle cible à part entière. Sa complexité la rend difficile à entretenir et à faire évoluer, voir même lui influe des comportements imprévisibles. En informatique comme en biologie, l'arme absolue n'existe pas, pas plus que la défense absolue. Et l'obscurentisme ou la repression n'empêchent ni les faîlles d'exister, ni les humains de faire des bétises.

Et ne pensez pas que ces nouveaux champs de batailles sont exempt de morts humains. Que se passe-t-il quand le système d'exploitation, temps-réel, d'une voiture lancée à pleine vitesse perd le control? bugge? ou reboote inopinément suite à une infection?

Mais peut-être est-il déjà trop tard pour lutter contre le côté obscure de notre système d'information.

7 / Entropie augmentée

Les fréquences radios sont saturées, et ce n'est pas prêt de s'arrêter.

Émettre ou ne pas émettre une information, même chiffrée, c'est déjà une information. Celle-ci correspond au degrés d'activité de l'individu, de l'organisme, ou de l'appareil écouté. Emettre même lorsque l'on a rien à dire. Occuper les canaux de communication avec du 'rien' en situation normale de façon à ce que, en situation de crise, cela ne se remarque pas... Et ça tombe bien, rien ne permet de faire la différence entre une communication chiffrée contenant des informations et une chiffrée contenant... 'rien'. L'entropie (c'est à dire le désordre) de l'une ou l'autre est strictement identique, maximale.

Et cette connexion permanante devient finalement occupée par des chôses accessoires, 'inutiles'. Un peu mieux que 'rien', un peu... Notre environnement informationnel échange en permanence, à contre courant de l'économie d'énergie. Les véhicules proches sur la routes communiquent en permanence sur leurs positions, leurs vitesses, leurs intentions respectives... En l'absence de consignes, le centre multimédia recrée une ambiance de fond dans la maison, en rapport avec la décoration, l'humeur du propriétaire, le temps extérieur... Le centre domotique enregistre en permanence tout ce qui se passe dans la maison, même en mode désactivé, au cas ou...

Une entité n'émet plus? Soit elle se cache, soit elle est 'morte' (socialement).

 Wikipedia - Entropie de Shannon [FR] (pas de copie locale)

8 / Contrôle par la pensée intrusif

Les recherches sur le fonctionnement des neurones en particulier et du cerveau en général ont fait de grands progrès. Fini les interfaces homme-machine bas débits et peu intuitives. Fini les vêtements high-tech contenant divers appareils que l'on doit changer lorsque le vêtement se déchire ou vieillit trop vite. Ayant maintenant un accé direct au système nerveux, nerfs et cerveau, le contrôle que nous avons sur notre environnement réseau-centré va devenir beaucoup plus intéractif et riche. Plus que ce que l'on imaginait jusque là.

Les nouveaux équipements nécessitent une opération chirugical assez délicate, et relativement chère. Et hors de question de les changer tous les ans, ces sondes doivent être rubustes et bien intégrés dans le corps humain. Mais les gains de productivité en valent la peines dans de nombreux métiers. Les nouveaux jeux peuvent se manipuler sans pad ou joystick, il suffit juste de penser le mouvement.

Il en ressort de ces nouveaux jeux que rien n'empeîche de créer un mouvement 'non naturel' inédit. Mouvement que le cerveau apprend à maîtriser, du plus évident pour les jeux guerriers, l'arme, au plus exotiques, la trompe d'éléphant. Certains instruments sauront bientot tirer parti de notre dextérité à manipuler un 'bras de pieuvre'.

Une autre application est l'exo-armure, classique des mangas Japonnais. Pour l'instant celle-ci se limite aux handicapés moteurs par un membre ou deux renforcés ou remplacés avec un 'squelette mobile'. Plus tard, il soutiendra le fantassin sur le champs de bataille, lui permettant de disposer d'une armure lourde et sofistiquée mais décuplant en même temps ses capacités physiques.

Si les jeunes générations s'adaptent très rapidement et efficacement à ces nouvelles commandes, surtout exotiques, ça n'est pas le cas des plus anciens. La plasticité du cerveau n'est pas sans limite, et elle diminue dastiquement avec l'âge.

Mais une question étique fait débat. Plus que de savoir jusqu'à quel âge il est résonnable de pratiquer cette opération, à partir de quel âge peut-on la réaliser sans risque de déformation (plasticité) éxagéré du cerveau? Ne va-t-on pas voir dans quelques dizaines d'années les générations actuelles, devenues agés, avec un cerveau prématurément dégradé, corrompu, intoxiqué, ou fesant un rejet massif?

 letemps.ch - Moi, «homo cyberneticus» [FR] (pas de copie locale)
 kevinwarwick.com - Professor Kevin Warwick [EN] (pas de copie locale)
 Automates Intelligents - Les mouvements d'un robot commandés par le cerveau d'un singe [FR] (pas de copie locale)
 Brain-controlled 'robo-arm' hope [EN] (pas de copie locale), vidéo :

9 / Double vision

Quelque chose qui s'apparente au contrôle par la pensée, c'est la possibilité d'envoyer directement un signal sur un nerf. Par exemple, la vision artificielle est directement injecté après l'euil.

On peux donc voir l'environnement (la vue naturelle) plus les informations correspondantes à la réalitée augmentée, superposées. Ce qui peut inclure d'autres vues, sous d'autres angles, ou d'autres évenements simultanés ou non. La vision est dédoublée.

Évidement, monsieur tout le monde ne va pas en profiter tout de suite, cette technique va surtout profiter aux mal-voyants. Mais elle peux avoir un avantage certain pour tout le monde. Se débarrasser de ces lunettes de vision augmentée qui sont fragiles, encombrantes, et coûteuses.

Encore mieux, on peut injecter le signal directement au groupe de neurones chargés de la vision. On suppime les limites des connexions nerveuses. En plus, la plasticité du cerveau, surtout en bas-âge, permet même de dissocier cette nouvelle vue de la vision naturelle. Comme un troisième euil.

Et cela est valable pour tous nos sens...

10 / Divergence fonctionnelle

La miniaturisation de tous les composants technologiques arrive à un point ou il est désormé possible de les intégrer directement dans le corps. Mais contrairement à ce qui s'est passé jusque là, il n'est plus avantageux de fusionner les fonctions en un nombre réduit d'appareils. Au contraire, ceux-ci peuvent être disséminés presque partout dans le corps humain.

Un composant dédié aux communications avec l'extérieur, donc avec une puissance d'émission un peu plus conséquente, va naturellement se loger dans un bras ou une jambe. Celui dédié au contrôle par la pensée se logera tout aussi naturellement vers le cerveau, dépouillé de fonctions potentiellement nocives pour ce dernier.

11 / Extension robotique

A l'usine, l'ouvrier ne controle plus son nouvel implant robotique mais controle à distance le robot de production qui lui est affecté. Robot qui sera bientot suffisament autonome pour se passer de lui. Le fantassin peut disposer d'une arme intégrée à son bras, ou se voir doté d'un ou deux nouveaux appendices armés. A moins qu'il ne s'approprie les bras armés de son exo-armure. Mais finalement, cela reste le prolongement classique de nos membres naturels, tel que nous les utilisions avant, directement. Seules les manettes, claviers, joysticks, et autres commandes ont changés.

C'est cool l'antenne dans la paume des mains. On se sert la main et on échange amabilités et humeurs sans ouvrir la bouche. On pose la main sur un appareil pour le controler. Simplement par la pensée, télékinésie auraient dit les anciens...

Mais le contact physique, même avec la main, devient un calvaire pour les individus associables. Et un peu aussi parfois pour tout le monde... Du coup, la main ne touche plus l'appareil, mais le survole. Les mains ne se serrent plus mais se font face, semblant tenir entre elles une boule invisible. Et que dire de forniquer? Une 'connexion'... bien trop intrusive.

12 / Déconnexion de la réalité

C'est presque amusant toutes ces extentions robotiques. On converse, pardon connecte avec tous ses amis, partout, tout le temps. Et puis on se donne un style, une double vie... dans la vraie vie! Un avatar visuel, sonore, olfactif, chaleureux ou glacial. Même le le caractère de notre double vie ressemble à un avatar. Au point de faire oublier à quoi on ressemble vraiment, qui on est vraiment, même à ses proches.

A force de cottoyer des avatars et des personnalités artificielles, on finit par laisser de côté notre vraie personnalité, ce qui nous distingue vraiment en tant qu'être humain. Les différences et personnalisations des avatars contre l'uniformité? Non, les effets de mode ont toujours eu pour effet d'inciter à l'uniformisation, sociale, vestimentaire, alimentaire, philosophique, technologique... Sans compter que notre personnage n'a plus à faire l'effort de se déplacer dans ce nouveau monde. Les pensées et les actes sont décalés parce qu'ils correspondent à une autre réalité qui autrefois était virtuelle, autrefois...

Les jeux video, véritablement virtuels eux, ont mutés. Plus question de recréer la réalité en virtuel, puisque l'on peut déjà jouer avec la réalité. Le travail est un monde virtuel à part entière, la vie privée aussi. Alors les jeux remplacent les voyages. On invite ses amis, sa voisine, sa famille dans la réalité artificielle de sa vie privée. Ou on s'invite chez celle des autres.

 ura1195-6.univ-lyon1.fr - Le cerveau rêveur [FR] (pas de copie locale)
 sommeil.univ-lyon1.fr - Le rêveur neuronal [FR] (pas de copie locale)

13 / Vision des dieux

(on peux tout contrôler autour de nous, déleguer le contrôle de certains de nos 'robots' ou organes à d'autres, voir ce que voit notre voisin, )
(Habitat réduit à sa plus simple expression, les cases de vie 'arrangée' s'enterrent, se regroupent fortement, se réduisent, tel des cerceuils)
(On va chercher l'énergie sous terre, très profond, pour la remonter vers la civilisation. L'écologie, c'est bien, mais qui profite encore de la nature?)
(les échanges entre techno et le corps humain se fait dans les deux sens, entrée/sortie. Maintenant les odeurs sont échangeables aussi. Et bientot le touché et le control des muscles, dès que les débits réseaux seront suffisants pour véhiculer toutes ces infos en IO du cerveau humain. Plus rien n'empeîche, techniquement, de prendre le contrôle à distance d'un autre être humain, de la même façon que l'on prend le contrôle d'un robot.)
(les vieux se font remplacer ou suppléer les membres déficients, plus besoin de se déplacer de toute façon. mais si le reste est maintenu, quid du cerveau. à partir de quel moment une personne est déclarée morte si le coeur ne s'arrête jamais?)

14 / Langage universel

(le language naturel est assez lent et limité, pour une phrase précise on peut l'interpréter de différentes façons)
(Connexion presque en prise directe de cerveaux à cerveaux)
(on echange directement l'idée avec sont interlocuteur, qui peut être artificiel, plus de passage par la petite voie dans la tête, l'interprétation hazardeuse)
(compatibilitée psychique, relations de familles privilégiées. Les infos ne sont pas forcément stocké et interprété de la même façon par chaque individu. Le combat, plus politique qu'autre chose, entre inné et acquis n'est pas encore prêt de se terminer)
(reproduction 'en éprouvette' avec de parfaits inconnus d'un génome éloigné surtout. L'individus deviens progressivement un simple élément dans un super-organisme. Tout le monde est-il prêt à l'accepter?)

Et après

Alors? Science ou fiction?

Et après? Je pense que notre mode de vie et notre vision du monde actuel ne nous permet pas de pouvoir ne serait-ce que comprendre, donc imaginer, ce qu'il pourrait en être au delà. Mais si vous avez une piste, je suis tout ouïe :-)

Licence Creative Common 2007 :: BY-NC-SA :: Webdesign DENDIEVEL Stéphane